Le travail d’un plombier – chauffagiste

Le travail d’un plombier – chauffagiste

Le plombier-chauffagiste 78 occupe un rôle prépondérant dans le secteur du bâtiment. Il est le premier responsable en matière d’installation de tous les éléments relatifs à la plomberie, la robinetterie, le sanitaire et le chauffage. Il se trouve à la pole position dans l’optimisation des performances énergétiques d’un bâti dans le but de protéger l’environnement et soutenir le développement durable. Il faut noter que les performances énergétiques d’une construction font désormais partie des principales préoccupations de tous. Raison pour laquelle le domaine du chauffage et de la plomberie est de plus en plus plébiscité par les artisans.

Plusieurs éléments sont à connaitre concernant le métier d’un plombier – chauffagiste car ils permettent de mieux comprendre l’importance de l’intervention de ce professionnel dans la construction.

Le métier d’un plombier-chauffagiste

Aussi appelé installateur sanitaire, le plombier-chauffagiste 78 est un professionnel qui occupe deux postes en même temps comme son nom laisse l’apercevoir. Il est à la fois plombier et chauffagiste. Il s’occupe donc de tout ce qui est plomberie et de tout ce qui est chauffage.

Il assure le montage, l’entretien et le dépannage de tous les équipements sanitaires et du système de chauffage. Il peut aussi prendre en main l’aménagement de la salle de bain, l’installation d’un bassin de nage, d’un jacuzzi, d’une fontaine, etc.

Son action va donc d’un simple diagnostic et de la détection d’une fuite quelconque au niveau des systèmes de la plomberie et du chauffage en passant par les opérations d’entretien jusqu’à la prise en main de travaux d’aménagement et d’installations d’équipements.

Il peut intervenir chez les particuliers mais aussi dans les immeubles de copropriété, chez les professionnels et les institutions ou biens publics de toutes les sortes et toutes autres constructions industrielles.

Il faut noter que le professionnel doit travailler à partir de plans et selon des règles strictes de sécurité et de conformité. Ce métier, très sollicité dans le domaine du bâtiment requiert alors des compétences particulières mais aussi des qualités diverses.

Savoir-être

Un bon plombier-chauffagiste doit en premier lieu avoir une bonne condition physique. Elle est plus que nécessaire pour assurer l’intervention dans des situations souvent inconfortables ou pour manœuvrer des charges lourdes. Le plombier-chauffagiste du 78 est aussi une personne minutieuse qui doit se douter des détails. Il doit savoir respecter de manière stricte les consignes de sécurité et appose des préconisations sur plans.

L’artisan qui occupe ce poste doit aussi être habile afin qu’il puisse réagir dans l’immédiat en cas de souci. Sa souplesse lui permettra de s’adapter à n’importe quelle situation des chantiers. Et comme il doit toujours collaborer avec d’autres professionnels comme l’électricien, il doit être sociable et souple.

Il est aussi nécessaire que l’artisan soit disponible car il pourrait être sollicité à n’importe quelle heure de la journée ou de la soirée.

Savoir-faire

Le plombier-chauffagiste doit en premier lieu avoir toutes les connaissances et compétences requises dans son domaine d’activité. Il doit aussi faire preuve d’une grande expérience et de savoirs précis pour faire face à toutes les situations. Ainsi, il doit savoir lire un plan ou un schéma. Les connaissances concernant les matériaux comme le cuivre, l’inox, l’acier, le zinc, le plastique, etc., sont aussi nécessaires tout comme les sources d’énergie et les technologies utilisées dans les domaines de la plomberie et du chauffage (énergie solaire, électricité, gaz, etc.).

Le chauffagiste du 78e est également contraint d’avoir des compétences techniques en matière de collage, de soudure, de cintrage, de mesurage, de traçage ou encore d’application d’enduit, et bien d’autres opérations.

Pour mener à bien son rôle, il doit savoir manier des équipements divers dont les perceuses, le niveau, l’équerre, etc., et tout ce qui est outil utilisé en bâtiment.

La connaissance des normes de sécurité relatives aux énergies utilisées mais aussi les normes à respecter dans les chantiers est aussi indispensable.

Formations

Plusieurs diplômes permettent d’avoir le poste de plombier-chauffagiste du 78. En général, ce sont des formations de deux ans maximum. Mais pour ceux qui souhaitent avoir des spécialisations, il faut élargir le cursus.

A l’issu de ces formations, l’artisan peut confronter la réalité du terrain et apprendre la profession dans des conditions réelles d’intervention. Il faut aussi noter qu’il n’est pas toujours obligatoire d’avoir le bac pour accéder à ce poste. A la fin de la 3e, il est déjà possible de poursuivre des études permettant de devenir un artisan plombier-chauffagiste.

Voici les principaux diplômes conduisant à ce poste :

  • Le CAP Monteur en installations thermiques (remplace le CAP installateur thermique)
  • Le CAP Installateur en froid et conditionnement d’air
  • Le CAP Monteur en installations sanitaires (remplace le CAP Installateur sanitaire)
  • Le BEP Installations des systèmes énergétiques et climatiques
  • Le Brevet Professionnel (BP) Monteur en installations du génie climatique et sanitaire

Avec ou après le bacc, l’apprenti peut aussi suivre des formations pour obtenir les diplômes suivantes :

  • Le bac professionnel technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • Le bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air
  • Le DUT Génie thermique, énergie (bac+2)
  • Le BTS Fluides, énergies, environnements (bac+2 avec trois spécialisations : option génie sanitaire et thermique / génie climatique / génie frigorifique)

Salaire et évolution de carrière

Le salaire d’un plombier-chauffagiste est généralement défini selon quelques critères dont son ancienneté, son statut, son poste s’il œuvre au sein d’une entreprise et sa région.

A la sortie de ses formations, l’artisan peut gagner environ 1 600 euros par mois. Au fil des années, son gain mensuel peut atteindre les 4 500 euros. S’il évolue et devient chef de chantier ou responsable d’équipe, il peut gagner entre 200 et 1 000 euros de plus qu’un simple artisan. Et s’il travaille en tant qu’indépendant ou entrepreneur, il peut gagner jusqu’à 7 000 euros voire plus le mois.

Comme étant déjà dit, ce professionnel pourrait aussi avoir un gain plus important dans certaines régions. C’est le cas de Paris et d’autres grandes villes comme Marseille, Nice, etc. En effet, ce métier est plus recherché dans ces zones. Cela change les donnes sur les offres et les demandes et apporte des basculements profitables pour les plombier-chauffagistes.

Laisser un commentaire