Le Japon : 4 sites qui témoignent de la richesse de ses attraits

Le Japon : 4 sites qui témoignent de la richesse de ses attraits

Si vous prévoyez de visiter le Japon prochainement, sachez que c’est un pays qui regorge d’endroits à ne pas louper. Et vu qu’il y a tant de choses à voir, ce sera un peu difficile de faire choix. Pour vous aider, voici 4 sites japonais inscrits sur la liste du patrimoine mondial en tant que biens historiques, culturels et naturels. Ils méritent totalement de figurer sur votre programme de voyage en terres nipponnes.

L’industrie de la soie de Tomioka

Tout d’abord, la fabrique de soie de Tomioka est un des éléments moteurs de la modernisation du Japon. Il fait en effet partie des sites japonais sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En fait, c’est un complexe franco-japonais situé dans la préfecture de Gunma. Vous pourrez donc découvrir son histoire en étant accompagné d’un guide qui connaît très bien le lieu.

En tout cas, une visite de cette fabrique vous fera voyager dans le temps. Elle dispose de quatre sites qui représentent chacun une étape de la production de soie. Après cette visite, vous pourrez acheter des produits faits avec de la soie (cravates, mouchoirs) dans les magasins aux alentours.

Par ailleurs, pour en savoir plus sur le Japon et les activités envisageables, vous pouvez cliquer sur ce lien.

La mine d’Iwami Ginzan

Ensuite, dans la ville de Ōda de la préfecture de Shimane, ne manquez pas la mine d’argent d’Iwami Ginzen. Elle est en effet répertoriée en tant que patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 2007. Cette dernière a été exploitée du XVIe siècle au XIXe siècle. Elle était à son apogée au début du XVIIe siècle.

Extrêmement étendu et niché dans une forêt dense, sur une parcelle de montagne, ce site comprend des paysages qui n’ont pas été affectés par le temps. Vous y découvrirez ainsi un village minier, d’anciens puits, des tunnels, des affleurements, des vestiges archéologiques, ou encore des ports. À part cela, vous y verrez aussi des marques d’outils de mineurs sur les murs qui témoignent de tout le travail qui se faisait à la main.

Le musée dédié au mont Fuji

Le mont Fuji, quant à lui, est le point culminant du Japon, mais aussi un symbole et une source d’inspiration culturelle et spirituelle. Sachez qu’il y a un musée qui lui est dédié dans la ville de Fujinomiya, dans la préfecture de Shizuoka. Le nom du musée est Mt. Fuji World Heritage Centre (Shizuoka).

En ce lieu, le mont Fuji est présenté de différentes manières. Testez par exemple l’ascension virtuelle ou regardez la carte qui montre les meilleurs points d’observation de la montagne. Il y a aussi des expositions qui permettent de connaître la formation géologique du volcan et le caractère sacré du site, ainsi que les œuvres d’art autour du volcan.

Parc national de Shiretoko au Japon

Couvrant la moitié nord de la péninsule du même nom, au nord-est de l’île de Hokkaidō, ce site a été classé au patrimoine mondial en 2005. C’est l’un des parcs naturels japonais les plus remarquables. Il abrite ainsi de beaux paysages avec une chaîne de volcans anciens, des forêts primitives, des vallées, des lacs et des cascades cachées.

C’est un bon exemple de l’interaction entre un écosystème marin et un écosystème terrestre. Il abrite également une faune diversifiée : cerfs, renards, ours, mais aussi de nombreuses espèces d’oiseaux classées « menacées ». Les amoureux de randonnée seront aux anges ici. Cependant, il est bon de savoir que cette zone encore à l’état sauvage et préservée est difficile d’accès. Il est fortement recommandé d’y venir en voiture tout-terrain.

Pour découvrir des voyages aussi passionnants et attrayant, vous pouvez lire un autre article en cliquant sur ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *