Quand doit-on contacter un paysagiste ?

Quand doit-on contacter un paysagiste ?

Le paysagiste 77 intervient aussi bien dans la conception d’un jardin, qui se trouve à l’arrière d’une maison, que dans la réalisation de projets d’aménagement urbains. Il peut intervenir dans tous les projets concernant le domaine du bâtiment, et est la plupart du temps en collaboration avec le chef de chantier, les collectivités ou les particuliers.

Les missions d’un paysagiste

Il faut étudier entièrement les plans d’aménagement, réorganiser les emplacements de certaines espèces. Par ailleurs, la conception doit aussi viser à offrir une belle vue aux propriétaires. En effet, même si les plantes sont parfaitement réparties, mais que le visuel obtenu n’est pas attirant, l’aménagement d’un jardin n’est pas réussi. Le principal problème du paysagiste réside dans le fait de garder le cadre du paysage actuel tout en y introduisant de nouveaux arbres et fleurs. En plus du fait d’être décoratif, les végétaux permettent le recyclage de l’air. Ainsi, le paysagiste 77 se doit de garder cet équilibre naturel, dans toutes ses œuvres.

Quelles prestations ? – Faire appel à un pro pour son jardin

Les prestations proposées par les professionnels du paysage aux particuliers sont très nombreuses et variées, cela va de la création de jardins à leur rénovation en passant par leur entretien sans oublier l’aménagement des terrasses et des balcons.

Dans le cadre de la création d’un jardin, le but du professionnel va être de concevoir un jardin à la fois esthétique – notamment en garantissant un fleurissement tout au long de l’année – et fonctionnel, en créant des zones spécialement adaptées aux besoins de ses clients : une aire de jeux pour les enfants, par exemple, ou encore un solarium pour les adaptes du bronzage. Dans ce cas comme dans celui d’une rénovation, il se charge de tout : sa conception, son aménagement, sa végétalisation, la mise en œuvre des parties maçonnées, l’installation du système d’arrosage ou encore de l’éclairage.

En ce qui concerne l’entretien, les professionnels peuvent intervenir à différents niveaux : arrosage, taille des arbres, débroussaillement, reboisement… Ils peuvent également se charger du nettoyage des abords de piscine et de maintenir l’équilibre écologique des pièces d’eau naturelles.

A noter que certains professionnels interviennent également à l’intérieur avec la conception et l’entretien de décors végétalisés permanents ou temporaires : murs végétaux, plantes en pots, jardinières…

Quel budget ? – Faire appel à un pro pour son jardin

En général, la prestation pour la création d’un jardin pour un particulier commence à 50 €/m2. Il faut aussi prévoir  entre 10.000 et 15.000 € pour la création d’un jardin de superficie moyenne. Un chiffre qui, bien entendu, grimpera en fonction des différentes options choisies : éclairage, arrosage automatique, création d’une terrasse…

A noter que les particuliers peuvent s’en tenir à la phase d’étude. Ainsi, chez paysagiste 77, moyennant 1.000 euros, les particuliers peuvent repartir chez eux avec un plan masse du projet, une perspective, une palette végétale renseignée et illustrée ainsi qu’une à plusieurs fiches techniques. Pour un entretien conseils de 3 heures en Ile-de-France, comptez 250 euros HT.

Information utile : plus de 250 entreprises du paysage ont obtenu un agrément “services à la personne” ce qui signifie qu’elles ont créé une structure dédiée aux petits travaux de jardinage (tonte, ramassage de feuilles, désherbage, bêchage, etc.). En faisant appel à elles, les particuliers peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt ou d’un crédit d’impôt sachant que pour les petits travaux de jardinage, le plafond des dépenses éligibles à l’avantage fiscal est plafonné à 3.000 € par an et par foyer fiscal.

Les limites du métier de paysagiste

Que ce soit pour une petite, une moyenne ou une grande construction, le paysagiste 77 se charge de l’aménagement des espaces verts de la bâtisse. S’il est possible de recevoir directement des fleurs munies de pots, de la part du fleuriste, l’architecte paysagiste se charge de leur transfert et de leur entretien. Cette dernière prestation est surtout bénéfique, aux clients qui n’ont pas le temps de s’occuper de leur jardin. Cependant, il ne faut pas confondre les travaux de paysagiste et de jardinage, même s’ils appartiennent à une seule branche. En effet, le jardinier est limité aux opérations réalisées dans le jardin, contrairement au paysagiste qui peut utiliser son expertise dans les zoos, les centres commerciaux, les terrains de foot, les cimetières, et les parcs publics. De nombreuses personnes s’imaginent encore que le paysagiste 77 ne réalise que des opérations de jardinage. Planter une fleur est un travail simple et facile, mais aménager un espace vert n’a jamais été une chose aisée. Le jardinier, lui, a comme mission d’entretenir les plantations existantes (fleurs, arbustes, gazon,…) : tailler, tondre, arroser, traiter contre les maladies etc. Désormais, il existe des recettes bio à base d’argent colloïdale pour y remédier. Le jardinier pourra préparer lui-même le produit, de plus, le prix argent colloïdal est abordable.

Quelle formation choisir pour devenir paysagiste ?

Votre projet doit être bien défini avant de commencer les recherches car la formation peut être différente selon si vous souhaitez travailler dans une entreprise ou si vous souhaitez vous mettre à votre compte. L’organisme de formation visé peut vous aider dans la définition de votre projet. Il existe de nombreuses formations aux métiers du paysage, à distance ou en présentiel. Voici quelques exemples de formations :

– CAPA, Bac Pro, BTSA… les formations initiales menant à un diplôme d’Etat ne manquent pas ! La plupart existant en version “formation continue” pour adultes.

– Ouvrier/ère du paysage à l’AFPA (formation diplômante, en alternance ou VAE).

– Partout en France, les Centres de formation pour adultes (CFPPA) accueillent les demandeurs d’emploi qui cherchent une qualification ou souhaitent une reconversion professionnelle et les salariés et chefs d’entreprises souhaitant approfondir leurs connaissances. Les centres sont aussi ouverts aux simples particuliers qui souhaitent se former.

A noter que la profession de paysagiste ne bénéficie d’aucune protection : n’importe qui peut donc s’intituler “jardinier-paysagiste” sans être titulaire d’un diplôme ou d’une formation professionnelle adéquate dans le domaine. Cependant, cette pratique n’est pas sans risque lorsque vous souhaitez monter votre activité.

2 comments

Bonjour,

Tu en a marre de la médiocrité ambiante ?

Besoin d’un grand bol d’air frais ?

Alors, lis cet article spécial sur les masques de protection.

Il est fait pour toi.

D’ailleurs, après l’avoir dévoré, tu ne manqueras pas de te dire : mais pourquoi ne l’ai-je pas lu plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *