Survolez et découvrez l’histoire du Château des Tourelles à Vernon

Survolez et découvrez l’histoire du Château des Tourelles à Vernon

A partir de 50 €, venez découvrir, logée sur les bords de la Seine, la belle ville de Vernon, qui à l’époque constituait une frontière entre le royaume de France et le duché de Normandie. Cet emplacement de choix lui a conféré une position stratégique au Moyen-Âge et les vestiges de cette période demeurent encore aujourd’hui à travers le château des Tourelles et le splendide château de Bisy. Pris d’une envie d’en savoir plus sur cette histoire ? Tentez l’aventure d’un baptême de l’air à Vernon à bord d’un bel avion ultra léger motorisé multiaxe. En prélude à votre passage au-dessus du château des Tourelles, lisez ici quelques lignes de son histoire.


Le château des Tourelles : un édifice du XIIIe siècle

Lors du baptême de l’air à Vernon, le château des Tourelles se dessine sur les bords de la Seine, près du Vieux Moulin de Vernon. C’est en 1196, après que Philippe Auguste s’est accaparé d’une partie des forteresses du Vexin normand que commence l’histoire de cette bâtisse. Cette mainmise était effectuée pendant la captivité du roi anglais Richard Cœur de Lion et aux dépens de son frère Jean Sans Terre.
Ayant pour objectif de renforcer les infrastructures de défense de Vernon sur la rive droite, Philippe Auguste fait ériger le château des Tourelles pour remplacer une construction plus ancienne. Il est mentionné pour la première fois sous l’appellation de « tour du pont » et un maître Hughes est chargé de sa surveillance. En ce qui concerne son architecture, la bâtisse classée aux Monuments historiques le 12 janvier 1945 est construite en parallèle au pont qu’elle dominait.
Quatre tourelles cylindriques associées à un donjon de forme carrée agrémenté d’un couronnement en terrasse, telle était l’architecture d’origine du monument. Il se composait aussi de deux autres tourelles qui ornaient une construction carrée du côté sud face à la ville. Sur l’aspect structural, Philippe Auguste a opté pour trois niveaux, à savoir le premier étage, les combles et le rez-de-chaussée, tous reliés par un escalier à vis. À bord de notre avion ulm, vous contemplerez à loisir cette architecture qui allie simplicité et stratégie. Par ailleurs, la bâtisse qui devait servir à la protection de Vernon a connu diverses utilisations par la suite.


Les différentes utilisations du château des Tourelles

Lemoyne de Bellisle reçoit le château des Tourelles des mains de Charles-Louis-Auguste Fouquet. Entre 1760 et 1765, il entreprend une restauration d’excellente qualité avec diverses modifications au compteur.

• L’ouverture d’une grande fenêtre au-dessus de la porte d’accès.
• La création de deux portes d’entrée : l’une dans la face nord-est au rez-de-chaussée et l’autre dans la tourelle nord.
• L’installation d’un nouveau parapet crénelé pour remplacer le couronnement primitif.

Après cette grande restauration, le château est désormais en état d’utilisation intensive. Lemoyne de Bellisle le cède à l’entrepreneur Planter qui le transforme en minoterie. Les étages situés au-dessus des maçonneries médiévales dans l’enceinte sud deviennent un entrepôt à blé. Divers autres aménagements sont effectués, mais ils ne cadrent pas avec l’esthétique et la finesse des travaux du précédent propriétaire et dénaturent l’harmonie de l’architecture.
Pendant la période de 1841 à 1849, le château des Tourelles fait office de prison sous la révolution. L’industriel Ogerau, propriétaire de l’édifice en 1854 le transforme en tannerie et ordonne la destruction de l’entrepôt à blé. Cette riche histoire attise certainement votre désir de découvrir le monument en survol. Vous pouvez d’ailleurs en faire profiter un proche, votre mère par exemple. En effet, le baptême de l’air à Vernon constitue un bon cadeau original pour la fête des mères qui approche déjà.
De plus, le pilote pourra conduire votre proche au dessus du château de Bisy à Vernon pour plus de découvertes. Il s’agit d’une autre ancienne bâtisse de Vernon construite en 1675 pour Michel-André Jubert de Bouville. Également classé aux monuments historiques en 1974, ce château possède de splendides jardins d’eau, une cour, un parc et des écuries dont la vue est renversante.

Laisser un commentaire Annuler la réponse