Comment reconnaître un bon thérapeute en médecines parallèles ?

Comment reconnaître un bon thérapeute en médecines parallèles ?

Comment reconnaître un bon thérapeute en médecine parallèle ?

Le choix d’un bon thérapeute énergétique Belgique en médecines parallèles s’avère souvent délicat. Les soins énergétiques ne sont pas encore tout à fait reconnus par la médecine conventionnelle et, malgré les nombreux praticiens de bonne volonté, il reste possible de tomber sur une arnaque.

Se renseigner sur les médecines parallèles

En premier lieu, se renseigner sur les différents soins qui existent est la base de la prudence. Cela évite de se retrouver démuni face à un praticien aux explications trop floues. Une multitude de livres et de sites Internet détaillent suffisamment chaque pratique énergétique, délivrent des conseils et mentionnent les risques de dérives.

Demander le témoignage des proches peut ensuite se révéler intéressant, non seulement pour valider l’intérêt de leurs expériences, mais aussi pour récupérer des noms de professionnels fiables et efficaces. Le bouche-à-oreille reste le meilleur moyen de se renseigner. La recommandation de nombreuses personnes incite à la confiance, surtout quand les avis se révèlent positifs et enthousiastes. Attention à bien se rappeler toutefois qu’une thérapie ne remplace pas un rendez-vous médical, elle intervient plutôt en parallèle, soit pour soulager des symptômes avant la consultation, soit après afin d’accompagner un traitement.

Une guérison totale ou un rétablissement rapide

La majorité des thérapeutes ne sont pas médecins, et n’ont donc pas le droit de proposer des diagnostics ou de délivrer des ordonnances. Seule exception, les médecins qui se forment aux médecines parallèles afin d’élargir leurs compétences, ils doivent alors être déclarés comme tel.

Dans tous les cas, aucun thérapeute ne peut promettre une guérison totale ou un rétablissement rapide. L’efficacité des soins énergétiques n’est jamais assurée, elle dépend à la fois du savoir-faire de l’intervenant et d’une bonne relation patient/thérapeute. En effet, il arrive qu’un praticien convienne à un patient mais pas à un autre, que ce soit en raison du feeling ou de la technique de soin employée. Ainsi, il est intéressant de tester plusieurs thérapeutes avant de choisir lequel garder. À la fois pour comparer les méthodes et le savoir-faire de chacun. Un bon thérapeute comprendra cette démarche et conseillera même de prendre un rendez-vous médical si la situation l’exige.

Informer sur les médecines parallèles

Pour plus de prudence, des hôpitaux et institutions (syndicats, associations, écoles…) liées aux médecines parallèles offrent des informations claires et précises sur les différentes pratiques énergétiques. Certains de ces organismes sauront même recommander des thérapeutes fiables ou assurer des vérifications en cas de doute. De manière générale, un bon praticien se montre clair dans ses explications, à l’écoute, compréhensif et bienveillant tout au long de la rencontre. Une vraie relation de confiance doit s’instaurer entre le patient et son thérapeute, cela favorise l’efficacité des soins. Le moindre malaise doit donc alerter : cette personne ne convient pas, ou ses intentions ne sont pas claires.

Que ce soit durant une séance de soin ou un simple rendez-vous, un bon thérapeute garde un contact respectueux et professionnel. Il n’a pas à demander au patient de se déshabiller ou de se mettre en sous-vêtements, il n’a pas à toucher des parties du corps de façon gênante, ni user de menaces, de chantage ou de manipulation. Dans la même idée, un bon thérapeute n’effectue aucune discrimination dans l’accueil de ses patients. Il reçoit les enfants, les adultes, les personnes âges et parfois mêmes les animaux sans limite d’âge ni critère distinctif. Il prendra seulement en compte l’état de santé de son patient et pourra le rediriger vers le corps médical moderne s’il l’estime sa santé trop fragile.

 

Un bon thérapeute en médecine parallèle inspire ainsi la confiance autant qu’un sentiment de libération, de paix intérieure. Le praticien honnête n’a qu’un seul objectif : le bien-être physique et psychique de chacun. Tout autre résultat doit alerter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *