Horizon 2025 : la grande transformation du métro moscovite

Horizon 2025 : la grande transformation du métro moscovite

Paris, Londres ou encore New York, toutes les grandes capitales du monde sont fréquemment confrontées à l’épineux problème des embouteillages. Il s’agit d’un problème de gestion du trafic routier auxquelles toutes ces capitales y compris la capitale russe. Ce qui explique que le périphérique ainsi que plusieurs importantes artères de Moscou soient très souvent bouchés. Dans ces conditions, il est impossible pour les automobilistes de circuler normalement. Et pour apporter une solution, les dirigeants ont lancé en 2017 d’importants travaux d’amélioration de la performance du métro moscovite. Ces derniers auront pour objectif de réduire le trafic routier dans la ville en incitant un peu plus les Moscovites à utiliser le métro.

Relier Moscou à sa périphérie

À la fois, capitale économique et administrative, Moscou abrite une grande partie des institutions du pays. C’est à juste titre qu’elle accueille au quotidien de nombreux fonctionnaires venus remplir leurs obligations professionnelles. En gros, ce sont des millions de citoyens qui quittent chaque matin la banlieue pour venir travailler à Moscou.

Grâce au projet d’agrandissement du métro, les dirigeants souhaitent créer une nouvelle ligne non-autour de la ville. Ils souhaiteraient également connecter les anciennes lignes aux nouvelles. Le but étant bien évidemment de raccorder directement la périphérie au centre-ville de la capitale russe.

En dehors de l’extension du métro, ce projet vise à le moderniser à travers le remplacement progressif des vieux trains par des nouveaux plus performants. Ces derniers seront équipés de wifi, de prises USB, et de compartiments (wagon) mieux isolés. Ainsi, il sera plus intéressant de rejoindre la capitale abord de trains confortables que cela soit en été ou en hiver.

De même, les autorités moscovites souhaitent par la même occasion réduire de près de 10 % le trafic automobile dans la capitale. Il est donc primordial d’inciter les Moscovites à opter pour le métro plutôt que leurs véhicules.

Transmashholding, le concepteur des nouveaux trains

Plusieurs entreprises nourrissaient le rêve de pouvoir concevoir les trains du futur métro de Moscou. Mais tel ne fut pas leur cas, puisque c’est l’entreprise dirigée par l’homme d’affaires Iskander Makhmudov qui fut retenu par la ville. Et sa compagnie ferroviaire Transmashholding travaille déjà à la réalisation du métro pour lequel plus de 1500 rames ont été fabriquées.

Ensuite, celle-ci va déléguer la responsabilité de concevoir les nouveaux trains à son usine Tver Carriage Works. Il faut noter d’ailleurs que le coût de conception des 23 trains est évalué à 150 millions d’euros dans les 265 millions alloués au projet. Quant au reste des fonds, il est affecté à l’agrandissement du métro de Moscou dont plus de 100 rames ont d’ores et déjà été conçues depuis l’année 2018.

Quelles sont les principales voies de financement des communes ?

Les taxes communautaires

L’impôt local constitue l’une des principales sources de financement des communes. Il se compose de deux taxes distinctes qui sont notamment :

  • la taxe d’habitation qui est collectée chez tous les habitants
  • la taxe foncière qui est payée uniquement par les habitants possédant un bien immobilier.

Notons aussi que la détermination du montant de cette dernière revient aux pouvoirs publics. Il résulte de la combinaison du taux prédéfini par chaque municipalité et de l’estimation des loyers par commune.

L’appui étatique

Un volet du système de décentralisation stipule qu’il revient au pouvoir central d’octroyer aux communes certains apports. Puisque le nombre d’habitants varie d’une municipalité à une autre, il est normal que les taxes perçues le soient également. Dans ce cas, les appuis de l’État au financement du budget des villes ou communes vont en priorité à celles qui sont les plus modestes.

Le crédit bancaire pour les communes

La possibilité est offerte aux communes d’avoir recours à des emprunts bancaires pour financer leur développement. C’est une solution sûre et bien encadrée, accordée pour la construction de centre de loisirs ou l’approvisionnement en équipements durables.

Laisser un commentaire