Les parasites du tube digestif du chat

Les parasites du tube digestif du chat

L’organisme du chat peut être infesté par deux grandes catégories de parasites, à savoir les vers ronds et les vers plats. La présence de ces parasites dans le corps de l’animal est susceptible de provoquer des pathologies plus ou moins dangereuses. Les vers ronds regroupent les ascaris et les ankylostomes. De leur côté, les vers plats se réfèrent surtout aux ténias. L’entretien d’une bonne hygiène de vie est essentiel puisque certains parasites du chat se transmettent parfois à l’homme.

Risques d’apparition de zoonoses

La survenance de zoonoses inquiète certains experts en santé publique dans le sens où la lutte contre ce fléau, est souvent oublié. De plus, le changement climatique contribuerait à l’expansion géographique des zoonoses selon la conclusion de certaines études. C’est pourquoi il est recommande de surveiller de près l’état de santé des animaux domestiques pour prévenir la survenance de cette pathologie. L’utilisation d’un vermifuge pour chat est un moyen de lutte efficace permettant d’éliminer les parasites logeant dans l’organisme de l’animal. La vermifugation est une méthode préventive ayant déjà montré toute son efficacité. Les parasites du chat susceptibles de se transmettre à l’homme sont représentés principalement par les ténias (dipylidium caninum). Les humains peuvent également souffrir de kystes localisés au niveau des poumons, du cerveau et du foie à cause de la présence du parasite echinococcus multiloculairs dans leur organisme. Il s’agit de l’espèce responsable de l’échinococcose alvéolaire.

Les vers ronds infestant l’intestin du chat

À l’origine de nombreuses pathologies, les vers ronds du chat regroupent principalement les ascaris et les ankylostomes. Ces parasites infestent quasiment de manière systématique l’organisme du chat faisant courir un risque à son état de santé. Les ascaris sont des vers blancs dont la longueur peut atteindre 20 cm. Leur morphologie est similaire à celle des spaghettis. Les ascaris peuvent être à l’origine de l’apparition de différents types de pathologies chez le chat : retards de croissance, ballonnement abdominal, constipation, diarrhées et vomissements. La lutte contre la prolifération des ascaris constitue un réel enjeu de santé publique dans la mesure où ces parasites sont transmissibles à l’homme pour causer toutes sortes de pathologies.

Les ankylostomes représentent l’autre catégorie de vers ronds présents dans l’intestin et l’organisme du chat. Ces parasites internes ciblent avant tout les chatons à la campagne ou en élevage. Ces vers ronds représentent un risques pour les enfants qui s’amusent aux côtés d’un chat non vermifugé. Les spécialistes recommandent en effet la prise de précautions adaptées pour éliminer à la source ces parasites.

Les vers plats : maîtriser le risque de prolifération du ver solitaire

La morphologie des vers plats infestant l’intestin du chat impressionne parfois. Ils peuvent atteindre 80 cm dans leur forme adulte. Le chat est contaminé par le ténia ou dipylidium caninum par la prolifération de puces porteuses de ses larves. C’est pourquoi il est fondamental d’entretenir correctement l’hygiène de votre animal de compagnie pour lutter contre tous ces parasites. Le propriétaire d’un choit doit aussi prendre le temps d’observer l’état de forme de son animal domestique. La présence de ténias dans l’organisme d’un chaton peut être détectée par une observation minutieuse de ses excréments. Il faut prendre des mesures en cas de prolifération d’anneaux ou de segments en forme de grains de riz dans ces évacuations digestives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *